collaboration – Lilian Ricaud

Les compétences collaboratives et leur développement en formation d’adultes (thèse)

Dans des sociétés transformées par les usages du numérique, les compétences à coopérer/collaborer figurent au premier rang des savoirs à développer et portent des promesses d’efficience, d’innovation et de bien-être au travail. Pourtant, ces compétences sont aujourd’hui peu mises en avant dans les organisations professionnelles, et restent absentes des parcours en formation des adultes. À partir de ce constat, une thèse en sciences de l’éducation  a cherchée à identifier les compétences à développer pour travailler plus facilement avec les autres.

Animer des réseaux coopératifs ça s’apprend

Qu’est ce qui facilite la coopération dans un groupe? Quelles sont les postures, les astuces pour une coopération ouverte et vivante? Quels outils collaboratifs utiliser? Comment les mettre en place et conduire le changement? Quel outils numériques choisir et pour quels usages ? Ce sont quelques unes des questions qui sont abordées dans Animacoop, une formation-action à l’animation de réseaux coopératifs. Déjà présente depuis plusieurs années à Paris, Brest et Gap, la formation Animacoop aura aussi lieu à Lyon et Toulouse au printemps 2018. Faisant partie du collectif de formateurs toulousains, je vous en parle un peu plus en détail dans cet article.

Des contenus de formation et des guides sur le travail collaboratif en réseau ouvert

Voici une liste remise à jour de ressources librement réutilisables sur le travail collaboratif en réseau ouvert. Contenus de formation sur les outils, les usages, l’animation de réseau, listes de formats de réunion, ebook, ouvrages papiers, étude de cas, logiciels, tutoriels, guides… Rédigés au cours des ans, ces ressources s’étaient accumulées et n’étaient pas aussi mises en valeur qu’elles auraient du l’être. J’ai donc réorganisé tous ces contenus de manière à les rendre plus faciles à utiliser. Voici les principales rubriques:

Projets collaboratifs: l’art de bien démarrer

Comment créer les bonnes conditions quand on démarre un projet collaboratif ?  Dans l’excellent article « The Art of the Start« ,  Eugene Eric Kim donne trois ingrédients pour bien démarrer un projet collaboratif. Ils vous seront probablement très utiles dans des projets particulièrement délicats. J’ai traduit cet article et je le mets ici à disposition.

Repenser les réunions pour des rencontres plus productives

Souvent trop longues et rarement effectives, nos réunions ont de nombreux travers. Dans cet article je donne quelque pistes pour comprendre ce qui ne va pas avec nos modes habituels de réunions et des pistes pour bien collaborer et mobiliser l’intelligence du groupe.

La stigmergie: un nouveau modèle de gouvernance collaborative

Si le modèle concurrentiel crée des redondances et gâche des ressources sur la protection des idées, la publicité et autre, le modèle coopératif gâche beaucoup de temps et de ressources à discuter et à discuter les discussions. Entre ces deux modèles, la stigmergie, une nouvelle méthode de gouvernance inspirée du mode d’organisation des insectes sociaux, pourrait offrir un modèle alternatif plus adapté à la collaboration dans des grands groupes.

Travail en réseau collaboratif: comment les communautés en ligne fonctionnent elles ?

Linux, Wikipédia, … les projets rassemblant des bénévoles qui travaillent en collaboration à distance  sont de plus en plus courant et concurrencent  de grandes entreprises et institutions pourtant richement dotés en moyens humains et financiers. Comment de tels groupes fonctionnent ils ? Quels sont leurs méthodes de gouvernance et d’organisation ? Y ‘a t-il des méthodes applicables par les organisations traditionnelles ? Dans un livre clé, Jean-Michel Cornu étudie ces communautés et en tire des principes pour travailler effectivement en réseau collaboratif.

Ecriture collaborative pour l’enseignement – Etude de cas

Je viens de rajouter une nouvelle étude de cas d’utilisation d’outils collaboratifs en contexte éducatif. Cette publication présente deux exemples de cours présentiels mixtes dans lesquels les étudiants travaillent et produisent en groupes en utilisant des outils de co-écriture et compare ces différents outils (éditeur collaboratif, carte conceptuelle, « mindmap », blog, microblogging, wiki) et leurs usages possibles dans l’enseignement. Les auteur décrivent aussi la possibilité de concevoir un cours dans lequel la logique de production s’inverse : l’élève produisant, l’enseignant se positionnant comme accompagnant. Télécharger l’étude de cas sur l’utilisation d’outils collaboratifs en contexte éducatif  via David Delon